Etre ou ne pas être ? La doctrine d’Anatta sur le Soi

Ce que l’on appelle « Je » ou « Etre » est seulement une combinaison d’agrégats physiques et mentaux qui agissent ensemble d’une façon interdépendante dans un flux de changement momentané, soumis à la loi de causes et d’effets, (…) il n’y a rien de permanent, d’éternel et sans changement dans la totalité de l’existence universelle.

Anatta

Voilà la doctrine d’Anatta développant l’idée de Non-Soi telle qu’elle est émise par le Bouddha.

Une doctrine du Non-Soi, positive, ni bonne, ni mauvaise

D’après l’enseignement de Bouddha, il est aussi mauvais de soutenir l’opinion « je n’ai pas de Soi » (théorie annihiliste) que celle disant « j’ai un Soi » (théorie éternaliste) dans la mesure où toutes les deux sont des LIENS, toutes les deux se levant devant la fausse idée « JE SUIS ».

La position correcte à l’égard de la question d’Anatta est non pas de soutenir telle ou telle opinion ou vision des choses, mais d’essayer de voir les choses objectivement, telles qu’elles sont, sans projections mentales, de voir que ce qu’on appelle « Je » ou « Etre » est seulement une combinaison d’agrégats physiques et mentaux.

Voir la conditionnalité en toute chose

Mais s’il n’y a pas d’âme, de Soi (Atman) alors qui reçoit le résultat du karma, des actions ? Dans la tradition bouddhique, en effet, demeure le Karma au fil des réincarnations avant d’atteindre le Nirvana et l’extinction complète de la Soif. Le Bouddha répond de cette manière à la question : il faut voir la conditionnalité – la causalité – partout et en toute chose.

Cela laisse une grande liberté d’interprétation car à aucun moment le Bouddha ne cherche à dissuader de croire un croyant qui se sentirait perdu sans l’idée d’un Soi et d’une âme, ni a pencher vers le relativisme complet et le Nihilisme (notion moderne). C’est à chacun de faire le chemin et de voir la réalité des choses avec la recherche de la connaissance juste, l’attention juste, la concentration. Nous pouvons nous servir de la philosophie bouddhiste sans avoir de comptabilité à lui rendre, comme dit Bouddha, nous seuls sommes notre propre refuge.

Inspiré des propos de Walpola Rahula dans L’enseignement du Bouddha

Sujets: boudhimse, bouddhisme

Temples bouddhistes en Thaïlande

Le Bouddhisme a connu ses premières expansions en Asie notamment au Japon, en Chine, en Inde et en Thaïlande. Dans ces pays, de nombreux temples et centres bouddhistes témoignent de l’ancrage profond du Bouddhisme dans l’histoire.

Temple Bouddhiste Thaïlande

Temple bouddhiste en Thaïlande

Dans cet article, découvrez les temples bouddhistes en Thaïlande. Dans ce pays, le Bouddhisme possède une place particulière, en témoigne l’existence du Bouddhisme Thaïlandais, un courant bouddhique qui figure parmi les plus connus. D’ailleurs, la plupart des temples bouddhistes en Thaïlande pratiquent le Bouddhisme Thaïlandais.

Les temples bouddhistes thaïlandais

En Thaïlande, les temples bouddhistes possèdent des règles bien établies reliées au Code pénal. Le non-respect d’une de ces règles peut être sanctionné par une amende. Parmi les règles à respecter dans les temples bouddhistes en Thaïlande, il faut par exemple ôter ses chaussures et s’assoir à genoux lors des méditations. Il est également interdit aux femmes de s’adresser directement aux moines.

Les temples bouddhistes thaïlandais possèdent également des règles d’architecture auxquelles, ils répondent tous. Un temple bouddhiste thaïlandais doit par exemple se diviser en trois parties à savoir le sala, le vihara et le bot. Le sala constitue la cour du temple et il mène vers le vihara qui est la salle où les moines suivent leur enseignement. Le bot, lui, constitue le sanctuaire principal dans lequel se pratiquent les cérémonies bouddhistes.

Les temples bouddhistes thaïlandais proposent diverses activités aux bouddhistes étrangers comme des retraites spirituelles ou des séances de chatting qui consistent à chanter les enseignements de Bouddha. Cependant, avant de pouvoir suivre ces enseignements, il est impératif de contacter le temple par l’intermédiaire d’une lettre afin de les prévenir de votre arrivée.

temple-bouddhiste-thaïlandais-Benchama-Bophit

Temple bouddhiste thaïlandais Benchama-Bophit

Le temple bouddhiste thaïlandais Benchama Bophit

Ce temple se situe à Bangkok et il s’agit d’un des temples bouddhistes thaïlandais les plus récents, car il a été bâti en 1899. Ce temple bouddhiste de Thaïlande possède une histoire particulière, car il a été construit sur le site d’un ancien sanctuaire bouddhiste qui a été démoli.

Son trait caractéristique le plus connu reste la statue située dans le sanctuaire principal du temple, ou le bot. Cette statue représente le Pha Bouddha Chinaraj et il contient les cendres du roi Rama V, à l’origine de la construction du temple bouddhiste thaïlandais. Ce temple bouddhiste situé en Thaïlande possède également une panoplie de 53 statues du Bouddha original.

temple-bouddhiste-thaïlandais-de-Pho

Temple bouddhiste thaïlandais de Pho

Le temple bouddhiste thaïlandais de Pho

Ce temple bouddhiste thaïlandais est connu sous le nom de temple du Bouddha couché. Le temple abrite en effet une statue de 45 mètres de long représentant Bouddha sur son lit de mort.

Cependant, cette statue ne constitue pas la seule richesse du temple bouddhiste thaïlandais, car il est également connu pour être le lieu de naissance du massage thaï.

Le temple possède même une école de massage ainsi qu’un centre de médecine traditionnelle situé sur ses 8 hectares de superficie. Situé à l’est du palais Royal, le temple bouddhiste thaïlandais de Pho constitue un des sites bouddhistes les plus connus du monde.

A lire aussi