La représentation de Bouddha

« Il n’existe rien de constant, si ce n’est le changement. » C’est par ces mots que Bouddha explique les vérités de ce monde. Bouddha est représenté comme l’initiateur d’une voie de sagesse pour délivrer l’homme de son ego et de son enchaînement à la souffrance. Cependant, l’image de Bouddha a revêtu divers aspects à travers les multiples traditions Bouddhistes qui se sont développées au fil du temps.

Image de Bouddha

Une représentation classique de Bouddha auréolé.

Les deux courants principaux du Bouddhisme

Parmi tous les courants bouddhistes, les deux principaux se démarquent entre eux par leur image définissant Bouddha. D’une part, il existe le courant traditionaliste qui a su garder au mieux limage de Bouddha dans son aspect originel. Ce courant, communément appelé Theravada, accorde davantage d’importance à l’expérience personnelle pour atteindre le Nirvana, à l’image de Bouddha qui a renoncé à tout pour l’atteindre. Le Bouddhisme Theravada s’est répandu particulièrement en Birmanie, en Thaïlande, au Sri Lanka et au Laos.

D’un autre côté, le Bouddhisme Mahayana a élargi cette image de Bouddha en s’intéressant à la recherche du Nirvana pour tout le monde. Ainsi, ce courant vise à promouvoir le Bouddhisme, car chacun possède un potentiel pour devenir Bouddha. C’est ainsi qu’ils renoncent au Nirvana tant que tous les autres êtres de la Terre n’ont pas eux-mêmes atteint l’éveil. Le Bouddhisme Mahayana s’est surtout répandu en Asie centrale et dans l’extrême orient.

Représentation de Bouddha maigre

Une représentation de Bouddha maigre

L’image de bouddha : la délivrance

Ces deux courants sont certes différents, mais dans le fond, ils ont su garder l’enseignement original de Bouddha, celui qui cherche à libérer son esprit et compatir à autrui. Cela a fait en sorte qu’il n’y a jamais eu d’affrontement entre les deux courants. D’ailleurs, l’un des principaux enseignements du Bouddhisme est la non-violence.

Voilà la véritable image de Bouddha  : une personne d’une sagesse et d’une compassion infinie, sans aucune forme d’agressivité. Le Nirvana, quant à lui, est l’état ultime qu’une personne peut atteindre dans la sagesse. Une personne qui se détache totalement des biens dérisoires de ce monde, qui se suffit entièrement dans sa personne et qui prône le bonheur pour lui et pour le reste du monde.

Finalement, que chacun veuille atteindre le Nirvana individuellement ou en groupe, il continue à suivre le chemin que Bouddha a tracé.

Poursuivre dans l’initiation au Bouddhisme  :

Sujets: Bouddha

Les commentaires sont clos.